Chapitre 9 : L’Europe

I. Échanges culturels. Échanges économiques. Monnaie unique (Euro). Facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises.

I.1.       Et la drogue ? (Directive XCB456-20)

I.1.1.    Possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75.

I.1.2.    Facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen. Il faut néanmoins se prémunir des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation

I.1.3.    Mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1)

I.2.       Problème de communication à cause de la directive QA47-98F165.

I.2.1.    Comment être certain que le patron espagnol remplira convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac.

I.2.2.    Comment le polonais (cf. I.2.1.) va-t-il rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54.

I.2.3.    Comment le français (cf. I.2.2) va-t-il pouvoir rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres.

I.2.4.    Comment le grand patron anglais qui utilise des livres comme monnaie (cf. I.2.3) va-t-il pouvoir faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.).

I.3.       D’où la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue. À partir de quelles bases ?

I.3.1.    L’espagnol (cf. I.2.1) préconise l’espagnol, à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.).

I.3.2.    Le polonais (cf. I.2.2.) dit le polonais, à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2.) qui est utilisé par le français (cf. I.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.).

I.3.3.    Le français (cf. I.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! »

I.3.4.    L’anglais (cf.I.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.).

II. Crise mondiale à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1.), de la communication (cf. I.2.) et de l’idée de la langue unique (cf. I.3.).

II.1.      Course à l’armement, reprise du nucléaire, développement d’armes nouvelles.

II.1.1. L’anglais (cf. I.2.3.) construit un nouveau missile capable d’être déclenché à distance.

II.1.2. Le français (cf. I.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! »

II.1.3. Tous les autres pays développent l’arme atomique.

II.2.      Affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1.), à cause de la Directive XCB456-20 (cf. I.1.), qui donne la possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.) et qui peut être facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen en se prémunissant au préalable des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation (cf. I.1.2.) et qui permettra la mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1 et cf. I.1.3.). Ceci amenant le problème de communication susmentionné à cause de la directive QA47-98F165 (cf. I.2.) qui est due au patron espagnol qui n’a pas rempli convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac (cf. I.2.1.) qui lui-même doit rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2.) et qui lui aussi doit rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres (cf. I.2.3.) et qui doit faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. I.2.4.). Ce problème aurait pu se résoudre avec la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue (cf. I.3.) mais comme l’espagnol (cf. I.2.1) préconise l’espagnol (cf. I.3.1.), à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.), que le polonais (cf. I.2.2.) dit le polonais (cf. I.3.2.), à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2.) qui est utilisé par le français (cf. I.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.), que le français (cf. I.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! » (cf. I.3.3.) et qu’enfin L’anglais (cf.I.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer (cf. I.3.4.) parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.) tout ceci mène irrémédiablement à un affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, etc., etc.

II.3. Apocalypse

II.3.1. Destruction quasi totale de la Terre

II.3.2. Disparition générale de l’électricité, les rares survivants se finissent à l’arme blanche

II.3.3. Les survivants se laissent aller à l’anthropophagie

II.3.4. L’être humain disparait de la surface du globe

III. Les animaux et la végétation, après des siècles, peuvent maintenant vivre en paix depuis que le parasite humain a disparu de la surface du globe (cf. II.3.4.) à cause de l’apocalypse (cf. II.3.) qui a amené la destruction quasi-totale de la Terre (cf. II.3.1.) la disparition générale de l’électricité avec les rares survivants qui se finissent à l’arme blanche (cf. II.3.2.) et les survivants qui se laissent aller à l’anthropophagie (cf. II.3.3.) tout ça à cause de l’affrontement nucléaire (cf. II.2.) grâce à la course à l’armement (cf. II.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1.), à cause de la Directive XCB456-20 (cf. I.1.), qui donne la possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.) et qui peut être facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen en se prémunissant au préalable des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation (cf. I.1.2.) et qui permettra la mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1 et cf. I.1.3.). Ceci amenant le problème de communication susmentionné à cause de la directive QA47-98F165 (cf. I.2.) qui est due au patron espagnol qui n’a pas rempli convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac (cf. I.2.1.) qui lui-même doit rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2.) et qui lui aussi doit rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres (cf. I.2.3.) et qui doit faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. I.2.4.). Ce problème aurait pu se résoudre avec la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue (cf. I.3.) mais comme l’espagnol (cf. I.2.1) préconise l’espagnol (cf. I.3.1.), à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.), que le polonais (cf. I.2.2.) dit le polonais (cf. I.3.2.), à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2.) qui est utilisé par le français (cf. I.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.), que le français (cf. I.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! » (cf. I.3.3.) et qu’enfin L’anglais (cf.I.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer (cf. I.3.4.) parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1.) tout ceci mène irrémédiablement à un affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, etc., etc.

III.1. Évolution des espèces et de singes, réapparition de l’homme après l’accouplement d’un singe et d’un mirounga (le chainon manquant)

III.2. L’homme se développe, créé des civilisations, des techniques, des guerres de religion, des massacres d’animaux, des déforestations, des idées politiques et économiques, se rapproche en partenariat et créé l’Europe (cf. Intitulé du Chapitre).

IV. Mais c’est quoi l’Europe ?

V. Échanges culturels. Échanges économiques. Monnaie unique (Euro). Facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises.

V.1.     Et la drogue ? (Directive XCB456-20)

V.1.1.   Possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75.

V.1.2.   Facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen. Il faut néanmoins se prémunir des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation

V.1.3.   Mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.)

V.2.     Problème de communication à cause de la directive QA47-98F165.

V.2.1.   Comment être certain que le patron espagnol remplira convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac.

V.2.2.   Comment le polonais (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) va-t-il rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54.

V.2.3.   Comment le français (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) va-t-il pouvoir rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres.

V.2.4.   Comment le grand patron anglais qui utilise des livres comme monnaie (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) va-t-il pouvoir faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.).

V.3.      D’où la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue. À partir de quelles bases ?

V.3.1.  L’espagnol (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) préconise l’espagnol, à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.).

V.3.2.  Le polonais (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) dit le polonais, à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui est utilisé par le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3. cf. V.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. V.1.1. et cf. V.1.1.).

V.3.3.  Le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! »

V.3.4.  L’anglais (cf.I.2.4. et cf. V.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.).

 VI. Crise mondiale à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I. et cf. V.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1. et cf. V.1.), de la communication (cf. I.2. et cf. V.2.) et de l’idée de la langue unique (cf. I.3. et cf. V.3.).

VI.1.    Course à l’armement, reprise du nucléaire, développement d’armes nouvelles.

VI.1.1. L’anglais (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) construit un nouveau missile capable d’être déclenché à distance.

VI.1.2. Le français (cf. I.2.3.et cf. V.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! »

VI.1.3. Tous les autres pays développent l’arme atomique.

VI.2.     Affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1. et cf. VI.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1. et cf. VI.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3. et cf. VI.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2. et cf. VI.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I. et cf. V.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1. et cf. V.1.), à cause de la Directive XCB456-20 (cf. I.1. et cf. V.1.), qui donne la possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.) et qui peut être facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen en se prémunissant au préalable des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation (cf. I.1.2. et cf. V.1.2.) et qui permettra la mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1 et cf. I.1.3. et cf. V.1.1. et cf. V.1.3.). Ceci amenant le problème de communication susmentionné à cause de la directive QA47-98F165 (cf. I.2. et cf. V.2.) qui est due au patron espagnol qui n’a pas rempli convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui lui-même doit rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) et qui lui aussi doit rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) et qui doit faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. I.2.4. et cf. V.1.1. et cf. V.2.4.). Ce problème aurait pu se résoudre avec la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue (cf. I.3. et cf. V.3.) mais comme l’espagnol (cf. I.2.1 et cf. V.2.1.) préconise l’espagnol (cf. I.3.1. et cf. V.3.1.), à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.), que le polonais (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) dit le polonais (cf. I.3.2. et cf. V.3.2.), à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui est utilisée par le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.), que le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! » (cf. I.3.3. et cf. V.3.3.) et qu’enfin L’anglais (cf.I.2.4. et cf. V.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer (cf. I.3.4. et cf. V.3.4.) parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.) tout ceci mène irrémédiablement à un affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1. et cf. VI.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1. et cf. VI.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3. et cf. VI.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2. et cf. VI.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, etc., etc.

VI.3. Apocalypse

VI.3.1. Destruction quasi totale de la Terre

VI.3.2. Disparition générale de l’électricité, les rares survivants se finissent à l’arme blanche

VI.3.3. Les survivants se laissent aller à l’anthropophagie

VI.3.4. L’être humain disparait de la surface du globe

VII. Les animaux et la végétation, après des siècles, peuvent maintenant vivre en paix depuis que le parasite humain a disparu de la surface du globe (cf. II.3.4. et cf. VI.3.4.) à cause de l’apocalypse (cf. II.3. et cf. VI.3.) qui a amené la destruction quasi-totale de la Terre (cf. II.3.1. et cf. VI.3.1.) la disparition générale de l’électricité avec les rares survivants qui se finissent à l’arme blanche (cf. II.3.2. et cf. VI.3.2.) et les survivants qui se laissent aller à l’anthropophagie (cf. II.3.3. et cf. VI.3.3.) tout ça à cause de l’affrontement nucléaire (cf. II.2. et cf. VI.2.) grâce à la course à l’armement (cf. II.1. et cf. VI.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1. et cf. VI.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3. et cf. VI.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2. et cf. VI.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, de la facilité de transport, de circulation des biens, des personnes et des marchandises (cf. I. et cf. V.) qui a mené aux problèmes de la circulation de la drogue (cf. I.1. et cf. V.1.), à cause de la Directive XCB456-20 (cf. I.1. et cf. V.1.), qui donne la possibilité de placer sur les frontières des usines de narcotrafic à condition de remplir les conditions émises au paragraphe 3 de la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.) et qui peut être facilité grâce à la monnaie unique et l’espace Schengen en se prémunissant au préalable des obligations émises par l’article 257-87 du Code de la circulation (cf. I.1.2. et cf. V.1.2.) et qui permettra la mise en place d’un vaste partenariat afin de faciliter l’accès de la drogue aux frontières en remplissant le formulaire 796/80h qui est retirable à la seule condition d’être titulaire de la déposition de proposition N° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. I.1.3. et cf. V.1.1. et cf. V.1.3.). Ceci amenant le problème de communication susmentionné à cause de la directive QA47-98F165 (cf. I.2. et cf. V.2.) qui est due au patron espagnol qui n’a pas rempli convenablement la circulaire VHFH7364-44 qu’il doit transmettre au polonais afin de savoir la quantité de poudre à mettre dans le sac (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui lui-même doit rendre des comptes à son supérieur français lorsqu’il lui transmettra la feuille de route n°l354fe474/234 alors que ce dernier utilise la version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) et qui lui aussi doit rendre des comptes à son responsable anglais à la City de Londres alors que ce con là utilise des euros et que l’autre utilise encore des livres (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) et qui doit faire comprendre à son bras droit espagnol (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) la marche à suivre alors que non seulement son système d’unités de masse repose sur les livres (qui est le même nom que pour monnaie, c’est pour dire s’ils sont cons ces pauvres rosbifs) alors que l’espagnol calcule le tout en kilo. Qui plus est l’anglais doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordée à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. I.2.4. et cf. V.1.1. et cf. V.2.4.). Ce problème aurait pu se résoudre avec la mise en place d’une langue unique réservée exclusivement aux trafiquants de drogue (cf. I.3. et cf. V.3.) mais comme l’espagnol (cf. I.2.1 et cf. V.2.1.) préconise l’espagnol (cf. I.3.1. et cf. V.3.1.), à la condition de remplir la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est, rappelons-le, accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.), que le polonais (cf. I.2.2. cf. V.2.2.) dit le polonais (cf. I.3.2. et cf. V.3.2.), à la condition de simplifier la feuille de route n°l354fe474/234 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui n’est que la version 1 du futur système de la feuille de route version 4 de la fiche n°yt54/474g54 (cf. I.2.2. et cf. V.2.2.) qui est utilisée par le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) qui utilise l’euro (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) alors qu’il dépend d’un anglais qui utilise la livre (en monnaie et en pesée) et qui en plus doit transmettre la circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.), que le français (cf. I.2.3. et cf. V.2.3.) dit « Je m’en fous tant qu’il me reste la télévision et le pinard ! » (cf. I.3.3. et cf. V.3.3.) et qu’enfin L’anglais (cf. I.2.4. et cf. V.2.4.) lui essaye de déterminer le poids en livre de ses livres dans sa bibliothèque afin de savoir combien de livres il pourra en tirer (cf. I.3.4. et cf. V.3.4.) parce que la crise arrive et qu’il n’a toujours pas pu se prémunir de cette foutue circulaire VHFH7364-44 (cf. I.2.1. et cf. V.2.1.) qui est accordé à la seule condition d’avoir au préalable remplie la déposition de proposition n° 3987-410bd-df75 (cf. I.1.1. et cf. V.1.1.) tout ceci mène irrémédiablement à un affrontement nucléaire grâce à la course à l’armement (cf. II.1. et cf. VI.1.) dans lesquels se sont lancés les anglais (cf. II.1.1. et cf. VI.1.1.) et les autres pays du monde (cf. II.1.3. et cf. VI.1.3.), sauf les français (cf. II.1.2. et cf. VI.1.2.) tout ça à cause des échanges culturels, des échanges économiques, de la monnaie pas si unique que ça, etc., etc.

VII.1. Évolution des espèces et de singes, réapparition de l’homme après l’accouplement d’un singe et d’un mirounga (le chainon manquant)

VII.2. L’homme se développe, créé des civilisations, des techniques, des guerres de religion, des massacres d’animaux, des déforestations, des idées politiques et économiques, se rapproche en partenariat et créé l’Europe (cf. Intitulé du Chapitre).

VIII. Mais c’est quoi l’Europe ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s